Interviews with 2 actors of MountEE in the PNR of Pyrénées catalanes

| 0 comments

Interview of Michel Garcia, Vice-President of the Regional Natural Park, in charge of the living environment

Through MountEE, the PNR advocates the use of local materials…
Yes, because building in a sustainable way is also using local materials. Favouring short supply chains reduces greenhouse gaz emissions, boosts the economy and strengthens the local sectors.

Which sector could we develop in the Regional Natural Park?
Wood ! Forest is covering 55% of the PNR’s territory, it’s a forest mainly composed by pinus uncinata and Scots pines (pinus sylvestris). The first species, the most common, has obtained in 2014 the european certification. This process was carried out by the PNR and its partners.

What does this certification change?
Professionnals, as charpenters, are now able to use this species because it benefits from the ten-year guarantee. Scientific tests proved its stability and its quality of resistance.

What is the next step?
To supply professionals with sawed wood. The PNR is supporting an audit of the intermunicipal sawmill. The goal of this audit is to help the sawmill to meet the requirement of the construction companies. Then, we will try to bring craftsmen to use the trees of our forests.

Interview of Jean-Luc Blaise, Mayor of Mantet

What is your project?
Our project is based on two needs: we need a space for municipal life, and we also need a meeting place for the habitants.

What shape will it take ?
We are considering to renovate a barn and create two spaces of 70m2 each on two levels. The ground floor will be opened to the extorior.

Why did you become one of MountEE’s project-pilote?
When the Park launched its call for projects, we had just bought the barn. And it was obvious that we wanted to make an exemplary renovation, to respect the spirit of our village.

What are you gaining from the PNR through MountEE ?
Without the help from the PNR, we wouldn’t have been hable to make it happen. The PNR’s technicians helped us to ask ourself the good questions. We have benefited from trainings. And they keep coaching us in the follow-up of the project.

How is it going on ?
We have choosen our architect (Emmanuel Branco) after the audition of 4 candidates. He worked on the pre-project, which was presented on mid-november to the Region and the ADEME (the french public agency for Environment & Energy). Because now, we have to look for subventions.

What is the stake of the communal House ?
This is a two-fold challenge : we want to do a quality renovation which can be looked as an example by other municipalities, and the goal is also to create a certain dynamisme in the life of the village, by welcoming interships or meetings.

(Interviews realised by Véronique Daumont)

Entretien avec Michel GARCIA, Vice-Président du Parc chargé du Cadre de vie

Dans le cadre de Mountee, le Parc préconise l’utilisation de matériaux locaux…
C’est exact, car bâtir durable c’est bâtir local. L’organisation de circuits courts réduit les émissions de gaz à effet de serre, stimule l’économie et consolide les filières locales.

Quelle filière développer dans le Parc ?
Le bois ! La forêt recouvre 55% de la superficie du Parc avec essentiellement du Pin à crochets et du Pin sylvestre. La première, la plus répandue, a obtenu en 2014 la certification européenne. Une démarche portée par le Parc et ses partenaires.

Quelle est la plus-value de cette certification ?
Les professionnels, tels que les charpentiers, peuvent utiliser cette essence qui bénéficie dorénavant de la garantie décennale. Les tests ont montré ses qualités de résistance et de stabilité.

Quelle est la prochaine étape ?
Fournir du bois scié aux professionnels. Le Parc soutient une étude sur la scierie intercommunale du Capcir. Il s’agit de l’aider à mieux répondre aux commandes des entreprises. Ensuite nous démarcherons les artisans pour les convaincre d’utiliser le Pin de nos forêts.

Entretien avec Jean-Luc BLAISE, Maire de Mantet

Quel est votre projet ?
Notre projet repose sur deux besoins, celui d’un local pour la vie municipale et d’un lieu de rencontre pour les habitants.

Quelle forme prendra-t-il ?
Nous envisageons de rénover une grange et de créer deux plateaux de 70 m² chacun sur deux niveaux. Le rez-de-chaussée sera ouvert sur l’extérieur.

Comment êtes-vous venus à MountEE ?
Quand le Parc a lancé son appel à projets nous venions d’acquérir cette grange. Et il allait de soi que nous nous orientions vers une rénovation exemplaire, dans l’esprit du village.

Que vous apporte le Parc dans le cadre de ce programme MountEE ?
Sans l’accompagnement du Parc nous aurions été incapables d’aller au bout de l’aventure. Les techniciens nous ont aidés à nous poser les bonnes questions. Nous avons bénéficié de formations. Et ils continuent à nous coacher dans le suivi du projet.

Où en êtes-vous ?
Nous avons sélectionné l’architecte Emmanuel BRANCO après l’audition de quatre candidats. Il a dessiné l’avant-projet que nous avons présenté ce 12 novembre à l’ADEME et à la Région. Car maintenant nous devons rechercher des financements.

Quelle est l’enjeu de cette Maison communale ?
Il est double. Nous voulons réussir une rénovation exemplaire qui puisse servir à d’autres collectivités. Et nous voulons que cette Maison participe à la dynamique du village avec l’accueil de stages ou de rencontres.

(Entretiens réalisés par Véronique Daumont)

Leave a Reply

Required fields are marked *.


*